• Du renouveau !

    Soucieux de communiquer toujours plus harmonieusement avec vous, votre collège se dote d'un nouveau site internet. Attention, le site est en cours de construction...

  • Une serre pour le collège Jean Roux de Fondettes, c'est pour bientôt!

    C’est avec beaucoup de plaisir que nous pouvons vous annoncer officiellement que nous avons obtenu le financement pour notre serre.

    Notre projet s’est en effet classé 6ème départemental et a recueilli 326 voix !

     

    Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont rendu ce projet possible :

    • Le conseil départemental d’Indre et Loire et son budget participatif 2022 en direction des jeunes.
    • Les élèves et les professeurs du « club transition écologique du collège Jean-Roux » pour avoir proposé et porté ce projet.
    • L’équipe de direction qui nous accompagne dans tous nos projets.
    • L’équipe des agents territoriaux pour leurs conseils, leurs apports techniques et leur gentillesse (nos chaussures sont bien trop souvent pleines de terre 😊).
    • L’ensemble des personnes (Parents, élèves, professeurs, agents territoriaux, personnels de directions et anonymes) qui ont soutenu ce projet en votant, et faisant voter.

    " Pour s'occuper au mieux de notre Terre,

     apprenons à prendre soin d'un bout de terre ! "

    La photo de la serre est à titre d'exemple, le modèle est encore à choisir.

  • Présentation du FSE (Foyer socio-éducatif)

     

     

     Cliquer sur l'image 

  • La culture mexicaine s'invite au collège Jean Roux

     

     

     

    On en parle dans la presse: article Nouvelle République (cliquer sur le lien)

     

    EXPOSITION D'AUTELS DES MORTS AU COLLÈGE 

    du 17 octobre au 30 novembre 2022

    Cette année, dans le cadre d'une séquence pédagogique en cours d'espagnol, commune à toutes les classes de 3ème, consacrée à la tradition mexicaine du jour des morts, les élèves ont réalisé en groupe des autels dédíés aux personnalités ou anonymes de leur choix, tous décédés, dans le respect de l'esprit, du sens et de la symbolique de cet aspect de la culture mexicaine.

    Ainsi des autels ont été fabriqués et dédiés à des personnalités comme Patrice Dupond, Aretha Franklin, Nelson Mandela, Elizabeth II, Lady Diana, les victimes des attentats du 11 septembre 2001 et celles de l'actuelle guerre en Ukraine par exemple. Le but des ces autels est de rendre hommage aux morts en leur faisant des offrandes.

    Les élèves ont fait preuve de beaucoup de créativité dans leur réalisation. Ils pourront eux-mêmes expliquer le pourquoi du comment de cette coutume lors de visites guidées.

    Les autels sont visibles

    au premier étage de l'établissement, dans le couloir C

    jusqu'à la fin des réunions parents-professeurs

    afin que tout le monde puisse découvrir l'exposition.

     

     

    Quelques explications: la tradition mexicaine du jour des morts

    D'origine préhispanique, cette tradition provient des croyances aztèques sur la vie et la mort. Les aztèques considéraient en effet que la mort était une prolongation de la vie, un voyage long et périlleux vers le paradis des morts mais qu'une fois par an les défunts pouvaient revenir rendre visite à leur famille afin de faire le plein d'amour et d'énergie pour poursuivre leur voyage. Leur croyance profonde était qu'un mort ne disparaissait jamais totalement tant que l'on se souvenait de lui.

    Chaque année, les mexicains organisent une vraie fête en leur honneur afin de les accueillir dans la joie, dans la nuit du 2 novembre qu'ils passent au cimetière, sur la tombe de leurs proches, devenue un autel magnifiquement décoré, orné de fleurs et de bougies afin de guider les défunts, empli d'offrandes comme la boisson et la nourriture préférées des morts, de cadeaux et/ou souvenirs, le tout en musique bien sûr. C'est un véritable moment de recueillement festif.

    Cette tradition a pris une autre dimension au Mexique cette dernière décennie. Elle est mondialement reconnue comme un événement culturel unique au monde et est devenue un aspect fondamental des coutumes du pays que l'on entretient de génération et génération et dont on s'enorgueillit.

    Ainsi chaque année est organisé depuis 2016 dans la capitale un immense défilé du jour des morts incarnant ces croyances ancestrales de façon grandiose. Les gens, y compris les spectateurs se déguisent et se maquillent en morts. Des milliers de bénévoles qui s'y sont préparés pendant un an, défilent fièrement sur plus de 4 kilomètres au cœur de la ville de Mexico On peut y admirer des chars impressionnants, des marionnettes gigantesques, des danseurs, jongleurs, musiciens, tous transformés en morts qui défilent dans une ambiance festive unique au monde.

     

      

     

  • 2 podiums pour l'AS Jean Roux au cross départemental

     

    Près de 1300 élèves ont participé au cross départemental de l'UNSS qui se déroulait mercredi 23 novembre 2022 au Domaine de Candé.

    Les élèves de l'Association Sportive du collège se sont particulièrement bien distingués puisqu'ils étaient présents sur 2 podiums:

    - une 2ème place au classement par équipe mixte benjamins / benjamines (6ème / 5ème)

    - une 3ème place en individuel "benjamine" pour Margaux Stegmeier (sur 308!)

    Nous félicitons tous les élèves pour leur participation, leurs performances et leur bonne humeur.

  • Galerie des arts plastiques et virevolte!

     

    J’ ai le plaisir d’inaugurer cette galerie virtuelle (à voir dans Projets liés à l'Éducation culturelle et artistique)

     

    Faute de « Portes ouvertes réelles » vous pourrez quand même découvrir le travail des élèves en arts plastiques.

     

    Ce qui est présenté a été réalisé essentiellement pendant le confinement à partir de cours envoyés

    à distance.

     


    Je remercie et félicite tous les élèves et particulièrement ceux qui m’ont envoyé des photos de leur(s) production(s).


    J’en profite aussi pour vous annoncer que dans quelques jours je tirerai ma révérence après 34 années passées au collège Jean Roux. Je suis arrivée en 1986... dans les « préfas », pour ceux qui ont connu, et ensuite j’ai continué dans le « nouveau » collège. Trente quatre années que je n’ai pas vu passer.
     

    J’ai enseigné avec plaisir et enthousiasme pendant toutes ces années, sans compter mon temps et mon énergie.
     

    J’ai croisé la route de nombreux enfants eux-mêmes devenus parents … et nous avions toujours plaisir à nous revoir.
     

    Je pars dans des conditions étranges…
     

    Je vous souhaite à tous enfants et parents de belles années à venir.


    Et surtout, n’oubliez pas, l’art c’est la vie !

     

    Béatrice Ronfaut-Suspène